Le traitement mettant de la protéine à disposition appliqué dans la ration alimentaire porcine

 

Au sein d’une exploitation porcine, les marges sont mises sous pression depuis quelques années déjà. Et ce à cause d’une combinaison de prix de vente bas et de prix de fourrage élevés. La fixation du prix du fourrage se fait au niveau du marché mondial avec une forte dépendance de l’importation de matières premières. Des quantités de flux résiduels organiques importants restent en outre de plus en plus souvent inutilisées au sein d’une exploitation agricole. Citons par exemple les restes de récolte au niveau de différentes cultures de légumes en plein air, mais aussi des flux résiduels engendrés par le lavage, le tri, le classement, …Afin de rendre ces flux protéiniques digestibles pour les monogastriques, un traitement adapté tout comme un traitement par la chaleur sont nécessaires. Cette augmentation de la température fait en sorte que la protéine et l’amidon soient digestibles pour les bactéries dans l’intestin grêle. Pour ce faire, la PME Vermeulen Construct a construit une installation composée d’un tambour et d’un broyeur à marteaux purifiant et hachant finement les restes végétaux pour les envoyer ensuite vers un détacheur thermique.

Ce détacheur est le cœur de l’installation et fait passer le flux de végétaux à la température exigée de 80 à 120 °C. Le flux passe par un système « tube en tube ». L’enveloppe extérieure est chauffée tout en prêtant de l’attention à la récupération énergétique. Après quelques heures dans le réservoir de fermentation, le mélange peut être combiné avec la ration alimentaire des porcs.